İçeriğe geç

L’APPRENTIE…04

Kategori: Genel

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Blowjob

L’APPRENTIE…04SUITE DE “L’apprentie…03″Elle étouffa le cri de surprise qu’elle allait involontairement laisser échapper. Il l’attira à lui et la fit assoir sur ses genoux. Elle était tendue, prête à se défendre contre ses assauts. Sa main continuait à la caresser, sans exercer de pression. Son contact doux ne lui était pas aussi désagréable qu’elle ne le craignait.Rapidement, il la débarrassa des lambeaux de mon T-shirt et de son soutien-gorge dont les deux morceaux pendaient le long de sa poitrine. Il l’embrassa longuement dans le cou sans qu’elle ne réponde à ses sollicitations. Elle ne ressentait plus rien au contact de ses lèvres et de sa bouche.Sa bouche remontant le long de son cou chercha la sienne. Elle détourna la tête, pour éviter d’avoir à l’embrasser. Sa main posée sur sa cuisse se crispa. Elle n’avait pas d’autre choix que d’accepter ses avances.Sa langue rencontra la sienne et il la dévorait de baisers brûlants qui la laissaient de marbre. Sa main s’aventura sur sa poitrine et il caressa ses seins avec douceur. Elle n’essayait pas de se soustraire à ce contact qui lui coûtait. Il jouait avec ses tétons les titillant avec ses doigts. Elle sentait sa bite dure contre ses fesses. Elle comprit qu’il avait envie d’elle. Elle le laissa continuer sans répondre à ses sollicitations pressantes. Il avait réussi à mettre sa main entre ses cuisses et cherchait à remonter jusqu’à sa chatte.Elle écarta les jambes pour lui permettre d’arriver à ses fins. Son ventre réclamait ce que sa raison refusait. Il trouva son bouton et entreprit de le caresser longuement, tendrement. Sa bouche quitta la sienne et se posa sur ses seins qu’il embrassait fougueusement. Elle poussa un petit cri de douleur lorsqu’il appuya davantage sur l’un de ses seins. Il stoppa net son baiser et lui lécha les tétons avant de les aspirer avec sa bouche. Elle ne contrôlait plus ses sensations, elle n’était plus qu’une poupée de chiffon dans ses bras.Il la souleva pour la déposer dans le lit et, débarrassé de son caleçon, il lui dit d’une voix autoritaire :Suce-moi !Il présenta sa queue devant sa bouche déjà entrouverte et la fourra à l’intérieur. Il la fit glisser contre ses joues tout en en faisant des va-et-vient. Elle sentait sa bite se güvenilir bahis gonfler davantage au contact de sa langue. Il continua à la pilonner jusqu’à ce qu’il se retire. Il n’avait pas encore joui et il voulait retarder l’instant où il expulserait son sperme. D’un geste brusque, il écarta ses cuisses et à genoux il plaça sa queue à l’entrée de sa chatte. Il la faisait coulisser jusqu’à son bouton turgescent en lui arrachant des gémissements qui traduisait son envie de sexe.Lorsqu’il sentit sa chatte enfin prête à accueillir sa queue, il la pénétra d’un coup en poussant un cri de satisfaction de la posséder. Elle ferma les yeux pour ne pas le voir, mais elle accompagnait chacun de ses mouvements. Son corps pesait sur le sien de tout son poids. Son désir s’accrut encore lorsqu’il lui mordilla les seins. Il poussait des grognements sourds à chacun de ses allers et retours.Elle avait perdu la colère qui l’avait conduite à le quitter. Elle était dépendante du plaisir qu’il lui donnait. Il y avait si longtemps qu’ils ‘avaient pas fait l’amour avec une telle intensité. C’était lui maintenant qui la dominait et elle devait reconnaitre qu’elle aimait bien ça. Je me laissais emporter par mes sensations qui augmentaient encore. Elle ne pouvait plus rien contrôler. Elle lui glissa à l’oreille : mon amour, pendant qu’il lui laissait quelques secondes de répit, qui le fit sourire et qui la fit craquer.Elle l’embrassa fougueusement, voluptueusement. Leurs langues se faisaient qu’une. Il se retira délicatement et accepta qu’elle le caresse sur tout le corps, comme la première fois. Il bascula sur le dos et la laissa le chevaucher. Elle avait sa bite entre ses cuisses et son gland frôlait son clitoris. Il fermait les yeux et accepta que sa main se pose sur son sexe et lui masse les couilles. En quelques secondes, elle sentit son corps se tendre et elle explosa dans un orgasme qui la secoua toute entière. Elle m’allongea sur lui et elle sentit sa queue se redresser et palpiter entre ses fesses tandis que elle lui léchait les tétons à son tour.Il l’embrassa longuement et se servant de ma mouille, il lubrifia sa rondelle jusqu’à ce qu’elle se dilate suffisamment pour y enfoncer son index.Elle accepta les gestes d’Ange sans rien türkçe bahis manifester. Elle n’avait jamais pratiqué la sodomie et ils avaient convenu qu’il ne chercherait pas à lui imposer. Elle aurait souhaité qu’il arrête là son jeu, mais il manifestait vraiment l’envie de le continuer. Il lui demanda de se mettre sur le ventre et d’écarter les fesses à l’aide de ses mains.Elle l’entendit cracher et compris qu’il lubrifiait encore sa queue avec sa salive. Elle reçut à son tour un crachat juste sur sa rondelle et elle sentit ses doigts s’insinuer dans son orifice. Çà n’était pas désagréable et bientôt une onde d’un plaisir nouveau traversa son ventre. Lorsqu’il se retira lentement, il rectifia sa position soulevant son bassin puis, elle sentit son gland se poser à l’entrée de son anus. Elle retint sa respiration et il frotta son gland entre ses fesses. Puis, il la positionna le bassin un plus surélevé et il la pénétra lentement, en guettant ses réactions.Elle sentait son orifice s’élargir exagérément, à la limite de la douleur. Elle essayait de contrôler la douleur qui commençait à la gagner avec ses mains crispées sur les draps. Ange continuait à la pénétrer. Enfin, il cessa sa progression et resta immobile, le temps qu’elle m’habitue à la sensation de sa bite. Il commença des va-et-vient très lents, presque imperceptibles. Puis, il accéléra la cadence et bientôt, il la lima sans se retenir. La douleur n’avait pas disparue, elle était toujours présente. Elle ne ressentait aucun plaisir à être pénétrée ainsi. Les mains accrochées à ses hanches, il la labourait sans relâche jusqu’à ce qu’il se crispe un peu plus et qu’elle sente son sperme chaud inonder mon anus. Il se retira, la queue molle, et lui donna une claque sur une fesse avant de s’allonger sur le dos. Elle restait immobile dans la même position, récupérant de son assaut. Elle l’entendit alors lui demander d’une voix sèche :- Lèche-moi la queue ! Nettoie-là !Elle le regarda sans bien comprendre ce qu’il lui demandait quand il la prit brutalement par les cheveux et l’attira jusqu’à lui. La rancœur disparue remonta à nouveau. Elle resta la bouche fermée, refusant de lui obéir. Sans qu’elle ne m’y attende, il plaça sa main sur un sein et lui pinça alors güvenilir bahis siteleri fortement un téton, lui arrachant un cri de douleur.- Tu fais ce que je te dis ! Nettoie ma queue !Elle n’osait plus rien, et, surtout pas, lui résister. Il voulait lui faire comprendre qu’il était le maitre et qu’elle devait lui obéir, sans discuter. Elle exécuta sa demande non sans dégout. Il parut satisfait et l’embrassa sur la bouche avant de se lever. Il se retourna et lui dit :- Tu vois, ce n’est pas compliqué de faire plaisir à ton homme ! Pour tes fringues, je t’en retrouverai d’autres. En attendant, tu restes ici !Elle osa malgré ses réticences une remarque :- Comment je fais, tu sais bien que je dois aller au travail !- Je m’en balance de ton taf ! Tu seras malade, point barre ! Et ne me fait plus chier avec des questions à la con !Vanessa tira les draps sur elle et se recroquevilla dans le lit. Elle était désormais sous la coupe d’Ange, à sa merci. A la merci de son humeur et de ses envies. Elle ne comptait plus lui. D’ailleurs, avait-elle seulement compté un jour, une heure ?Seule, elle aurait hurlé sa rage d’être ainsi soumise. Elle se doutait bien que ses cris n’auraient aucune influence sur son attitude, voire même, ça ne ferait qu’aggraver sa situation. L’après-midi tirait à fin. Plutôt que de rechercher à se réfugier dans le sommeil, elle se leva pour allumer la télévision. Ange la rabroua aussitôt et l’envoya se recoucher illico. Il se leva pour prendre son portable, retirer la batterie et la fourrer dans sa poche.Il l’observait maintenant d’un air sombre. Son visage prenait tour à tour des expressions inquiétantes qui se transformaient en d’autres plus douces. Vanessa espérait qu’il revienne à de meilleures dispositions. Il prit son portable et la conversation en langue corse dura longtemps. Vanessa eut l’impression qu’on parlait d’elle. Elle crut même reconnaitre son prénom à plusieurs reprises. Ange ne paraissait pas satisfait de ce que lui disait son interlocuteur. Il tapa du poing à plusieurs reprises sur la table en parlant d’une voix forte. Enfin, il se radoucit et finit par raccrocher. Il resta silencieux quelques minutes, triturant son portable. Il le posa violemment sur la table et se leva. Il marchait de long en large dans la petite pièce, sans même s’apercevoir de la présence de Vanessa. Enfin, il s’arrêta et il lui adressa sèchement la parole.- Finalement, je te garde ! Tu seras ma petite pute !!A SUIVRE SELON VOS COMMENTAIRES…

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk Yorumu Siz Yapın

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

maltepe escort ankara escort sakarya escort sakarya escort maltepe escort ankara escort mersin escort izmir escort pendik escort pendik escort tuzla escort izmir escort izmir escort izmir escort bayan sakarya escort sakarya escort didim escort gaziantep escort izmir escort izmir escort maltepe escort pendik escort kadıköy escort ümraniye escort kadıköy escort maltepe escort şişli escort gaziantep escort antalya escort ataşehir escort kadıköy escort bostancı escort ensest hikayeler