İçeriğe geç

prestige de l’uniforme

Kategori: Genel

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

prestige de l’uniformeUn soir, sur le sofa, devant le JT du soir, je finissais mon petit ami avec ma bouche après une bonne partie de jambes en l’air…Tout en le pompant, je lui demandai quel type de fantasme il aimerait assouvir ?Les yeux fermés, se mordant les lèvres en se concentrant pour ne pas venir trop vite, assis dans le font de la banquette. Il me répondit qu’il aurait toujours rêvé de se taper une hôtesse de l’air…Quelques secondes après, il déchargea son sperme chaud sur ma poitrine, que je frottais sur son gland violacé…Tout en m’essuyant la poitrine avec un mouchoir, mon idée faisait son chemin dans ma tête…Pour le remercier de tout le plaisir qu’il me donnait régulièrement dans le cul et dans la bouche.Je lui proposai un petit scénario…Je lui expliquai qu’il fallait simplement qu’il surveille ses SMS dans la semaine pour commencer notre petit jeu…Dans la semaine, je commandai une tenue d’hôtesse de l’air rouge vif sur un site en ligne de déguisements, que je reçu quelques jour plus tard…Je lui envoya le SMS comme prévu, en lui donnant rendez-vous au bar de l’aéroport en lui indiquant le jour et l’heure, en lui demandant de bien se saper, et qu’il prévois un plan drague pour accoster une nana.Le jour venu, j’arriva de mon côté à l’aérogare vêtue de mon uniforme d’hôtesse avec une perruque brune cheveux mi long, pomponnée et maquillée, des lunettes de soleil sur le nez, mes escarpins noirs à talons fins glissés à mes pieds. En dessous je portai un bustier en satin rouge orné de petites fleurs noires qui fait aussi porte jarretelles, sur lequel étaient fixé mes bas nylons couture marron, et une petite culotte en dentelle fine noire pour finir.Allant directement en direction du bar, avec mon sac à main d’un côté, et de l’autre ma petite valise Il était déjà là, assis au bar, seul, bien habillé en costume sombre et chemise blanche ouverte en haut de deux boutons, un verre à la main, en train de mater les minettes qui passaient devant lui.Il ne m’a pas reconnu, pour tant il me matait quand j’arrivai dans sa direction, en me prenant certainement pour une vraie hôtesse de l’air. Il faut dire que j’étais gonflée de me balader dans un lieu pareil habillée de cette façon-là, qui n’était pas discrète.En m’approchant du bar, je me suis assise sur un tabouret à côté de lui en faisant semblant de l’ignorer.Il me regardait toujours du coin de l’œil… Puis, d’un seul coup, il se mit à sourire, et à rire en me reconnaissant…Je voulais que nous continuions à jouer notre petit scénario…J’avais passée beaucoup de temps et d’énergie à me préparer pour lui fabriquer son fantasme, que je ne voulais pas que ce soit plié en quelques secondes… C’était à lui, maintenant, de jouer son rôle de dragueur…C’est sure, pour lui c’était facile, il n’avait pas de canlı bahis risque de se prendre un râteau !!!! Je vais vous passer toute la partie approche et drague qu’il m’a très bien fait, j’étais conquise !Un bout d’un certain temps, il commença à faire son approche plus sérieusement…Tout en me racontant des histoires qui me faisaient rire, il commença doucement et progressivement à me poser ses mains sur ma jupe, sur mes cuisses… Puis à me caresser les cuisses à travers le tissu et le nylon de mes bas…Il devait sentir au passage de ses mains, les attaches de mon porte jarretelle…Je commençai à être excitée, et certainement que lui aussi était dans le même état que moi…J’ai comme habitude d’enfiler une capote sur ma bite pour éviter de tacher mes dessous, et de faire des traces humide de sperme sur mes vêtements.Je sentais que mon sperme d’excitation coulait bon train dans mon préservatif…Maintenant, il me caressait l’intérieure des cuisses en glissant ses mains sous ma jupe.J’écartais les cuisses discrètement à certains moments, pour qu’il se rince l’œil, et profiter du spectacle du hauts de mes cuisses baguées des renforts de mes bas, et le début des dentelles de ma petites culotte… Il n’en perdait pas une miette !!!J’étais chaude comme la braise !!!Il nous régla nos consommations, puis nous sommes partis marchés en direction des informations sur les panneaux lumineux des destinations.On faisait semblant de regarder les horaires. Puis j’aperçu l’indication des toilettes.Elles n’étaient pas bien loin. Je lui dis que je devais y aller, en lui faisant un clin d’œil… Il m’accompagna jusqu’à l’entrée des toilettes des femmes.J’ai poussée la porte pour contrôler si le champ était libre… Non, il y avait une nana qui se donnait un coup de brosse à cheveux.Je lui fis signe discrètement de patienter en lui signalant qu’il y avait encore une personne dedans…Je suis donc rentrée seule, mon petit ami, en plan, dans le couloir à l’extérieur.Je suis entrée dans la première cabine avec ma valise que j’ai placée à côté de moi.Je me suis assise sur la cuvette en soulevant ma jupe, mais en gardant ma culotte à sa place.J’ai sortie que ma verge pour contrôler mon préservatif qui était plein de liquide transparent. Je l’ai retirée et jetée dans la cuvette…J’ai entendu la porte des toilettes s’ouvrir, la nana avait certainement fini son ravalement de façade… et elle était sortie…La porte n’avait pas eu le temps de se fermer, que mon mec c’était précipité pour s’y engouffrer, et venir tapoter à la porte de ma cabine pour que je lui ouvre…Tout en restant assise, je n’ai pas tardée à déverrouiller ma porte pour qu’il me rejoigne…Debout, dos contre la porte, il a verrouillé la porte derrière lui, pendant que je commençai à lui déboutonner son pantalon et bahis siteleri à lui descendre son slip trempé lui aussi de sperme d’excitation jusqu’aux genoux…Toute raide face à moi, je l’ai avalée jusqu’aux boules…Il m’a prise par l’arrière de la tête avec ses deux mains pour me forcer et me donner son rythme en me rajoutant des coups de reins…J’agitai ma langue dans tous les sens contre sa tige dans ma bouche…Puis il desserra la contrainte pour que je fasse des va et vient à ma vitesse rapide gardant toujours son gland dans ma bouche en l’aspirant bien fort …D’une main je tenais ma coiffe d’hôtesse sur la tête, et de l’autre je me masturbais à toute vitesse. Ma tige était tellement trempée de sperme, qu’elle me glissait dans la main comme une savonnette…J’ai joui la première en balançant un gros jet de foutre sur la porte, qui coulait parterre (ça fera un petit souvenir de mon passage…)Puis trop excité, il ne tarda pas lui non plus…Je senti dans ma bouche une vague de crème chaude m’envahir la bouche, puis descendre directement dans ma gorge. Je n’ai pas essayée d’ouvrir la bouche, pour tout garder, d’une part parce que j’adore bouffer du foutre, et d’autre part je ne voulais pas de tache blanche sur mon uniforme.Il soufflait en s’appuyant contre la porte, sa bite restait encore bien raide comme la mienne, on c’étaient vraiment excités comme des fou…En essayant de reprendre nos esprits, il remontait son slip pour ranger Popol encore raide, et son pantalon.Moi, de mon coté, j’essayai de me calmer pour que mon dard débande pour éviter la bosse sous la jupe (pas féminin du tout !). J’en profitai pour dérouler sur ma tige une nouvelle capote.Il est vite sorti des toilettes avant que quelqu’un ne le surprenne… Il a un peu glissé en partant sur mon foutre qui trainait parterre… On a ri tous les deux.Je suis restée dans la cabine le temps que ma bite débande…Une fois débandé, j’ai pu la ranger à nouveau dans ma culotte et baisser ma jupe.Je suis sortie de la cabine pour pouvoir me rafraichir un peu, me re pomponner, et me remettre du rouge à lèvres.Il m’attendait dans le couloir comme si de rien était, nous nous sommes dirigés vers la sortie de l’aérogare.Nous avons marchés en direction du parking où nous avions garés nos véhicules. On décida de rejoindre la sienne qui est plus spacieuse que la mienne.Arrivés à sa voiture, garé au milieu de toutes les autres, il mit ma valise dans le coffre, puis nous sommes montés à l’arrière chacun de notre coté, pour nous retrouver sur la banquette arrière.Assis tous les deux à se rouler des pelles, et à se caresser mutuellement.Il a ouvert mon corsage pour découvrir mon magnifique bustier, sur lequel il s’est émerveillé…De mon coté, j’avais trouvée la route vers son chibre que j’avais libérée de son slip bahis şirketleri et que je branlais depuis le début. Elle était de nouveau au garde à vous !Il c’était assis sur la banquette normalement, légèrement tourné vers moi.je me suis mise à quatre pattes sur le restant de la banquette, le croupion bien en l’air…Pendant que je le suçais, de sa main droite qui me caressait le cul, il la glissa derrière mes cuisses tout en me les caressant à travers ma jupe.Il tira sur son corps pour glisser sa main encore plus loin, pour pouvoir m’atteindre les couilles pour me les caresser elles aussi à travers la dentelle de ma culotte en passant sous ma jupe.Puis au bout d’un moment, il me souleva la jupe au-dessus de mes fesses, pour faire apparaître ma culotte.On pouvait entendre mes petits gémissements, et ronrons de plaisir qui s’échappait de ma bouche pourtant bien occupée à bouffer sa verge…Puis il changea de position pour pouvoir utiliser son autre main en renfort de l’autre, qu’il glissa elle aussi dans ma culotte.Il sorti sa main droite de ma culotte, pour l’amener à sa bouche pour y déposer de la salive sur tous ses doigts, pendant que l’autre me caressait mon anus de son majeur.Une fois ses doigts plein de salive, il re glissa sa main dans ma raie sous ma culotte, pour cette fois ci pénétrer mon anus…Je le pompais toujours, en jouant de la langue, et en lui caressant gentiment les couilles…Quand il me pénétra mon anus de son doigt, j’ai fait un petit cri de jouissance en me raidissant.Puis à force d’aller et retour, il m’en mit un deuxième, puis un troisième….Il s’amusait bien avec mon anus ! En le dilatant et en le déformant de ses doigts pleins de salive…J’ai fini par jouir, sans aucun frottement sur mon sexe d’un beau paquet de crème dans mon préservatif … Il faut dire qu’il me pilonnait l’anus avec quatre doigts enfoncés dedans !!!Lui, sous mes assauts de ma bouche à fini par cracher aussi… Toujours dans ma bouche assoiffée de sperme…Je lui ai lavé toute sa queue avec ma langue, je me suis redressée pour prendre un mouchoir dans mon sac à main, et une autre capote.Je me suis essuyée la bouche, comme après un bon repas. J’avais la raie des fesses trempée de salive, et mon anus avait quelques vaisseaux de claqués.J’ai récupérée ma coiffe, qui avec nos ébats était tombée sur le tapis de sol de la voiture. J’ai baissée ma jupe, refermer mon corsage, arrangée mes cheveux, remis un coup de rouge à lèvre, pendant qu’il se rhabillait…Nous sommes sortis de la voiture, il m’a fait un piou en me tapotant les fesses.Il est monté au volant de sa voiture, et moi j’ai rejoint la mienne qui était garé pas loin de la sienne. Sur le chemin, je me suis débarrassée de ma capote usagée en la balançant comme un vulgaire mégot sous une voiture. Le lendemain, il est venu me rapporter ma valise que j’avais oubliée dans le coffre de sa voiture (ho, la belle excuse) à mon appart.Il n’est reparti que le lendemain, après m’avoir vidé quelques jus de couilles en moi…Bises coquines

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk Yorumu Siz Yapın

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

maltepe escort ankara escort sakarya escort sakarya escort maltepe escort ankara escort mersin escort izmir escort pendik escort pendik escort tuzla escort izmir escort izmir escort izmir escort bayan sakarya escort sakarya escort didim escort gaziantep escort izmir escort izmir escort maltepe escort pendik escort kadıköy escort ümraniye escort kadıköy escort maltepe escort şişli escort gaziantep escort antalya escort ataşehir escort kadıköy escort bostancı escort ensest hikayeler