İçeriğe geç

Une petite salope

Kategori: Genel

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Brother

Une petite salopeDepuis que j’avais croisé son chemin, je n’arrêtais pas de penser à elle. J’ignorais son nom et son prénom mais elle était entrée dans ma vie. Elle travaillait dans une boîte en face de la mienne, de l’autre côté de la rue et tous les soirs, je me précipitais pour partir pour la voir sortir de son immeuble, lui faire un sourire… Me voyait-elle ? Je n’en n’étais pas si sûre et en plus j’étais trop timide pour l’aborder. Alors, je marchais derrière elle à distance, avant de m’engouffre dans le métro alors qu’elle continuait son chemin.Cet été-là, un soir de canicule, elle avait quitté son travail. J’étais de l’autre côté de la rue. Elle discutait avec une collègue à elle. Il faisait si chaud qu’elle avait mis une petite robe noire très courte et aussi très décolletée et j’avais vu le tatouage qu’elle avait sur le cœur et ça m’avait fait comme une coup de poing.Ma chérie était restée sur la première marche et elle me faisait face et son amie était devant elle qui me tournait le dos. Elles ont bien discuté là pendant dix minutes. Dix minutes pendant lesquelles je les ai regardées sans pouvoir bouger puis elles étaient parties, toutes les deux.Il n’y avait pas que le tatouage. Il y avait les seins. De gros seins séparés, tellement ils étaient gros par un mince sillon et la fille avait passé le bout de ses doigts, ses ongles, dessus. Si elle avait souri, ça n’avait pas été à moi.Je me désespérais d’arriver à quelque chose, d’aboutir. J’avais eu une copine, quelques années esenyurt escort auparavant mais elle ne lui arrivait pas à la cheville. Elle était moche à côté. Pour me remonter le moral, je me disait qu’elle n’était pas très grande, ce qui faisait que ses jambes ce n’était pas vraiment ça.Je continuais à désespérer de mon impuissance. Un soir, un collègue a tenu absolument à ce qu’on aille boire un pot ensemble. Je ne pouvais pas lui parler de la fille. Nous sommes allés dans un bistro pas très loin de l’entrée du métro. On était en train de boire notre coup quand la fille est arrivée avec sa collègue.Je me suis rendu compte que de près, la fille n’était pas aussi canon que ça. C’était même un petit boudin. Mignonne, mais sans plus. Avec sa collègue, elles se sont mis au bar à côté de nous.Tout à coup, mon collègue m’a demandé à haute voix ce que j’attends pour draguer la jolie brune. La jolie brune, c’était la fille dont j’étais amoureux. J’ai tourné la tête. La fille avait tourné la tête vers moi. Elle m’a fait un sourire et mon collègue a insisté, faisant comme si c’était moi qui parlait à la fille puis il est parti pisser et je me suis retrouvé seul avec les deux filles.- Il est toujours comme ça, m’a demandé la collègue ?J’ai bafouillé je ne sais plus quoi et la fille a insisté.- Elle est très gentille et elle a besoin qu’on lui remonte le moral !Ma chérie a dit qu’il faut qu’elle rentre et elle a ramassé son sac à main là où elle l’avait posé, avrupa yakası escort sur le tabouret. Elle a embrassé sa collègue sur les joues.- Au revoir, a-t-elle ajouté pour moi !Je l’ai regardée disparaître dans la rue.- Qu’est-ce que vous attendez pour courir après elle, m’a dit sa collègue en me poussant vers la porte ?J’ai suivi son conseil. Dix mètres plus loin, sur le trottoir j’ai rattrapé la fille de mes rêves et j’ai marché à côté d’elle pendant un moment, jusqu’à ce qu’elle tourne la tête vers moi et me parle.- Je ne vous oblige pas, a-t-elle commencé ! Ma collègue exagère ! Mon copain m’a larguée…- C’est un imbécile, lui ai-je répondu !- C’est vrai ? Je vous plais ? J’habite là !Elle me montrait l’entrée de l’immeuble devant lequel nous étions. Je lui ai dit bonsoir.-Tu n’as pas envie, m’a demandé la fille ?Elle s’est dirigée vers l’immeuble et je l’ai suivie et j’ai monté l’escalier derrière elle. Une fois dans son appartement elle a jeté son sac à main sur une table.- Je te plais vraiment, a insisté la fille ? Tu veux baiser ?Elle a retiré son chemisier et j’ai vu que son soutien-gorge débordait. Je lui ai dit qu’elle a une belle poitrine et elle m’a demandé si j’aime les gros seins- Oui !- Tu veux les voir ? On va dans la chambre !Je l’ai suivie mais quand je suis arrivé, elle était déjà déshabillée et elle était assise en tailleur sur le lit. Sa main caressait ses fesses.- Alors, montre-moi, anadolu yakası escort m’a demandé la fille !J’étais paniqué et je n’arrivais pas à bander et j’avais bien l’impression que je n’y arriverai pas, quoi qu’il arrive. Je me suis déshabillé. Quand j’ai retiré mon slip, la fille a souri puis elle m’a dit que je n’arrive pas à bander.- C’est pas grave, a-t-elle ajouté !J’essayais de me faire bander en tripotant ma bite et mes couilles mais je regardais surtout la fille. Elle passait le bout de ses doigts entre ses cuisses mais elle en profitait pour enfoncer son index dans ses trous. Elle passait de la chatte à l’anus et vice-versa puis elle a mis son doigt dans sa bouche et elle l’a remis dans son trou du cul et elle a continué. Je voyais bien ce dont elle avait envie.- Je ne sais pas ce qui m’arrive, lui ai-je dit ! Je n’y arrive pas ! Tu n’as qu’à te masturber !Elle a ri puis elle m’a répondu qu’elle n’a pas besoin que je lui dise ce qu’elle a à faire. Elle a passé ses doigts sur sa chatte puis elle m’a dit de m’en aller.Je me suis rhabillé. J’avais l’air con. Dans la rue, je me suis maudit. C’était bien la première fois que j’étais en panne. D’habitude il me suffisait de penser à des seins, à un cul, voir même une femme croisée dans la rue. J’avais honte de ma contre-performance. Le lendemain, je me suis dépêché pour ne pas rater la fille mais je n’ai vu que sa copine qui est venue vers moi.- Il ne faut pas hésiter avec elle, m’a-t-elle conseillé ! Il faut la dominer et tu aura tout ce que tu veux.Je n’ai pas été convaincu par ce qu’elle m’a dit mais le lendemain, la fille était là. Je l’ai suivie chez elle et nous avons baisé après lui avoir pris la main et je m’étais servi de ses doigts pour me branler puis j’ai enculé et j’ai pris mon pied mais on ne s’accordait pas vraiment ensemble et ça s’est arrêté là.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk Yorumu Siz Yapın

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

maltepe escort ankara escort sakarya escort sakarya escort maltepe escort pendik escort sakarya escort sakarya escort gaziantep escort izmir escort izmir escort bayan mecidiyeköy escort maltepe escort pendik escort kadıköy escort ümraniye escort kadıköy escort maltepe escort tuzla escort gaziantep escort malatya escort kayseri escort eryaman escort pendik escort tuzla escort kartal escort kurtköy escort kızılay escort ensest hikayeler izmir escort izmir escort kayseri escort